Echo des pratiques

Flash sur l’EPS  a Ste Eulalie

un petit collège rive droite pres de Bordeaux presque rural

430 élèves ; 3 enseignants d’EPS ; 1 BMP  / 1 agrégé; 2 capétiens titulaires; 1 capétien TZR

environ 28 élèves par classe;   élèves qualifiés différemment selon les enseignants  d’EPS que l’on pourrait traduire par élèves indisciplinés  mais sans incivilités.

des instalations perçues comme  » de luxe » collées à l’établissement :    1 terrain de foot en herbe; 1 terrain stabilisé; 1 piste goudronnée; aire de lancer; 1 grande salle ( hand futsal bad) 1 petite salle  (gym ; acro; sports de combat); 1 circuit en foret de CO

une équipe d’EPS très soudée et des relations excellentes pour 2 raisons essentielles:

-respect de chacun et de ses différences

-projet d’EPS solide avec des évaluations d’APSA commune

Ce qui par contre demande à la personne placée sur le BMP une grande souplesse avec en contrepartie un emploi du temps al a carte.

Pas de projets particuliers en EPS du pour l’ensemble de l’équipe à des relations avec la direction polie mais frileuse ; les moyens à priori sont placés ailleurs qu’en EPS, sentie comme petite discipline.

De la même façon l’organisation de l’AS est singulière puisque celle-ci s’organise entre 12h30 et 14h en semaine sans aucune compétition UNSS le mercredi; En cause surtout le cout et le temps des  déplacements. le choix s’est porté sur le temps ‘éel de pratique.

Les rencontres du SNEP auprès des collègues parait pour l’équipe d EPS de Sainte Eulalie une bonne chose pour un syndicat de proximité , de métier et créer du lien;

Le SNEP est perçu comme compétent sur les dossiers et bases d’informations; même si pour certains il reste encore trop politique et pas assez sur le terrain.

Laurent chevalier

SNEP 33